jeudi 17 juillet 2008

[à l'écoute]


#
Hier soir, après le repas, une fois la vaisselle faite et la cuisine rangée, je me suis assise sur la "petite marche" (on l'appelle comme ça, mais il s'agit en fait du sol de la cuisine qui a été légèrement sur-élevé par rapport au reste de la pièce) de la cuisine, à côté de mon fils. Il était beau avec ses habits clairs. Et tellement souriant. C'était doux. Comme un moment suspendu.. Assis tous les 2 sur notre marche, on s'est raconté des trucs : des petites choses de la journée qui venait de s'écouler, nos vacances en Bretagne qui approchaient.. C'était si doux si simple si évident comme moment.. Un moment de bonheur dont je veux restée imprégnée..


#
Après, les rituels (brossage de dent, enfilage de couche..) qui précèdent l'histoire, les câlins et le coucher se sont déroulés -contrairement à ces derniers temps..- dans le calme, presque la plénitude.. J'étais détendue.. Heureuse de regarder mon fils accomplir chaque petit acte (et pourtant dieu sait qu'ils me pèsent parfois ces rituels..). Heureuse de lui lire une histoire, de partager ce moment avec lui. Heureuse d'être là pour lui.


#
Je suis montée me coucher plus tôt que d'habitude et une fois allongée sur le lit, j'ai apprécié la lumière tamisée et l'atmosphère de notre chambre et j'ai eu envie de lire. Un livre sur la quête bonheur. Plutôt destiné à un jeune public mais agréable à lire, et correspondant à mon état d'esprit..


#
Lorsque je suis allée faire mon "dernier petit tour" dans la chambre de mon fils, avant de me coucher, il s'est réveillé. Il avait soif et était chaud. Il avait encore de la température. Je lui ai donné du sirop et lui ai appliqué des gants d'eau fraîche sur les jambes et les bras. L'instant d'avant, j'étais fatiguée et j'aurais pu immédiatement m'endormir. A l'instant où je comprends que mon fils est malade, plus rien d'autre ne compte si ce n'est le soulager, le rassurer, et lui rendre plus confortables les moments à venir. Mais il est tellement exemplaire dans ces moments-là que ça serait inconvenant de penser ou d'agir autrement..


#
Aujourd'hui, en fin de matinée, je me suis autorisée à aller lire quelques pages du livre commencé hier soir. Un moment surprise pas programmé : je m'étais rendue disponible pour mon compagnon et m'étais assise, en face de lui, pour partager quelques instants avant qu'il ne parte travailler, mais il n'était pas réceptif.. Alors, j'ai repris le fil de mes activités (la préparation de nos sacs de voyage) ; je suis montée à l'étage en ayant l'intention de continuer à remplir nos sacs. Et puis, au dernier moment, j'ai décidé de m'allonger et de lire quelques pages ! Quelques minutes, entre-deux, à la saveur des moments volés, mais aussi à la douceur des moments permis, ceux qui nous font du bien, parce que l'on s'écoute..


Posté par art truk à 14:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur [à l'écoute]

    c'est bien de te retrouver là… c'est calme ici, c'est reposant… à bientôt

    Posté par adelap, lundi 25 août 2008 à 20:40 | | Répondre
  • je viens deposter un billet... qui m'a fait me replonger dans un autre... et en lisant les commentaires je tombe sur un des tiens... alors je clique... tu n'es toujours pas revenue... puis grâce à tes liens, j'arrive ici, ton autre chez toi, sur ce billet... doux écho au mien... la vie est bien faite...

    espère que tu vas bien.

    Posté par Le Chat, jeudi 2 juillet 2009 à 14:49 | | Répondre
  • Le Chat : merci.. oui je crois que je ne vais pas trop mal .. . je passais par là, à tout hasard, et je suis tombée sur ton comm'.. ça m'a donné envie de relire les 3 billets publiés ici.. et je repense à l'année dernière, et je mesure le chemin parcouru, et ça me donne envie d écrire, un peu, à nouveau .. alors merci Le Chat et peut-être à bientôt ici. (chez toi, sans aucun doute !)

    Posté par a r t . t r u k, mercredi 22 juillet 2009 à 14:44 | | Répondre
Nouveau commentaire